Les troubles mentaux (dépression, burnout, schizophrénie…) constituent la première cause d’incapacité de travail en Belgique. Pourtant, notre pays consacre très peu de ressources aux traitements spécialisés alors que l’impact individuel et collectif est énorme : absentéisme, perte de productivité, décrochage social. Comment couvrir les maladies mentales courantes ne nécessitant pas de séjour en service psychiatrique ? Quel rôle pour les psychologues dont l’accès reste compliqué en Belgique (consultations non remboursées, listes d’attente dans les centres spécialisés…). Faut-il créer une psychologie de première ligne ? Quelles collaborations instaurer entre les acteurs des soins, médecins généralistes et psychologues, pour améliorer la prise en charge des troubles mentaux, encore largement sous-diagnostiqués et peu traités ? 

Les Mutualités Libres ont invité les psychologues mais aussi les autres professionnels de la santé (généralistes, infirmiers, hôpitaux…), les centres de recherche, les autorités publiques et les médias à un débat passionnant !
 

Participants au débat : 

  • Koen Lowet, Administrateur délégué de la Fédération belge des psychologues
  • Thierry Lottin, Président Union professionnelle des psychologues cliniciens francophones
  • Martine Vermeylen, psychologue, membre du CA de l’Union professionnelledes psychologues
  • Tine Daeseleire, psychologue clinicienne et thérapeute comportementaliste, prof à la KU Leuven
  • Témoignages du Dr Olivier Mariage et de Geert Ramaut, patient.

Icône PDFLisez ici le résumé du débat "La parole aux psychologues"

 

Le film du débat

Visionnez ci-dessous le film du débat "La parole aux psychologues".