10/10/2017
Les hôpitaux doivent collaborer en réseaux régionaux. Ils doivent aussi envoyer les patients dont les soins sont très complexes vers des centres spécialisés. Selon le journal De Tijd, la Ministre de la Santé publique Maggie De Block boucle les modalités de cette révolution visant le secteur hospitalier.

Soins de base, complexes et très complexes

En quoi consiste précisément la collaboration des hôpitaux en réseaux régionaux ? Tous les hôpitaux doivent continuer à réaliser les soins de base « simples ». Les soins plus complexes (p. ex : accouchement, urgences) seront réalisés dans 1 ou 2 hôpitaux dans une région spécifique et pour les soins très complexes (p. ex : cancers rares), les hôpitaux doivent transférer le patient vers un centre spécialisé. Les règles pour les soins très complexes deviennent donc beaucoup plus strictes. La ministre Maggie De Block souhaite éviter que chaque hôpital d’un réseau renvoie des patients vers le centre qu’il préfère.

Le cadre législatif est prêt

La réforme du paysage hospitalier est déjà en cours, mais n’était encore à ce stade qu’un exercice théorique. Maintenant que la ministre de la santé publique a défini le cadre législatif, cette collaboration ponctuelle entre hôpitaux pourrait prendre forme rapidement. De plus, les hôpitaux peuvent choisir eux-mêmes qui fait quoi. Les autorités veulent ainsi miser sur des soins plus efficaces et de meilleure qualité dans les hôpitaux belges.